Présentation
Demande devis gratuit

tele-homme.jpg

Demandez un devis gratuit 


Mobile : 06 15 37 13 73
Tél. : 05 53 70 53 66
Partenaire

site vitrine a moindre coût

Météo
Visites

 106855 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Bernard Desmots - RGE Qualibat

Domotique : Plus de confort et moins de dépenses d'énergie

Quelques fonctions de la domotique

  • Commande intelligente des stores via des capteurs de lumière selon l’intensité solaire, montée automatique des volets et stores sur commande d’anémomètre en cas de vent violent, 
  • Commande individuelle et programmée du chauffage : chauffage des pièces selon les besoins des personnes présentes et le taux d’occupation, coupure immédiate du chauffage à l’ouverture d’une fenêtre, apport automatique de chaleur de façon programmée et individuelle via des thermostats réglables 
  • Commande automatique de l’éclairage : réglage automatique de l’intensité d’éclairage en fonction de la luminosité extérieure, extinction générale ou partielle des locaux ; éclairage automatique des couloirs, cages d’escaliers, toilettes, sous-sols et locaux rarement utilisés, par détecteurs de mouvement encastrés ; possibilité d’allumer et d’éteindre la lumière manuellement, par simple pression sur un poussoir.
  • Affichage des consommations et des températures, alarme immédiate en cas de dépassement de température critique et arrêt d’urgence automatique des appareillages sensibles. La mesure et le suivi des consommations permettent de donner une visibilité aux occupants sur leur empreinte énergétique. Cette sensibilisation induit des changements de comportement générant jusqu’à 5 % d’économie d’énergie.
  • Signal d’alerte en cas de fenêtre ou porte ouverte, diffusé sur un écran d’information près de la porte d’entrée, avertissements par SMS d’éventuelles défaillances techniques des appareillages (congélateur par exemple)
 

La maison passive Villavision : un éco-habitat convaincant

Vue de l’extérieur, seul son design épuré la distingue des habitations voisines construites dans le style provençal. Et pourtant, la villa Vision bâtie à Carros, dans les Alpes-Maritimes, n’a rien à voir avec une maison traditionnelle. Véritable habitat écolo, elle consomme moins de 15 kWh/m²/an, soit 30 fois moins que la moyenne française et 3 fois moins qu’une construction BBC (basse consommation).
La villa Vision est l’une des huit maisons aujourd’hui officiellement certifiées “passives“ en France, un standard ouvert de bâtiment très basse consommation, défini en Allemagne par le PassivHaus Institut de Darmstadt (1).
Dépourvue de tout système de chauffage et de climatisation, elle procure toutefois un confort idéal à ses occupants avec une température constante de 21 à 23 °C, quelle que soit la saison. Elle puise ses ressources dans son isolation thermique, son étanchéité à l’air et les apports solaires passifs.
Pour atteindre cette performance, l’ensemble des techniques courantes de construction ont été revues et enrichies d’un système domotique afin d’optimiser la consommation d’énergie.
Isolation, étanchéité, traitement de l’air : les principes de base
« L’isolation de la maison par l’extérieur est un élément clé de sa performance énergétique, explique Victoric Bailleul, responsable communication de la société, conceptrice de la villa passive de Carros. Chaque matériau est étudié selon ses coefficients et sa conductivité thermiques
et tous les ponts thermiques, sources de déperditions d’énergie, sont neutralisés. »
Le traitement de l’air intérieur est, lui, assuré par une VMC double flux très performante. « Tempéré, recyclé et purifié en permanence, l’air intérieur est d’une qualité supérieure à celui d’un habitat traditionnel, reprend Victoric Bailleul. C’est comme si on laissait les fenêtres ouvertes 4 heures par jour, mais sans aucune déperdition thermique. »
Quant à la température ambiante, elle est régulée par géothermie. L’air extérieur circule dans un tuyau enterré à 1,50 m dans le sol, selon le système du puits canadien. Il chauffe ou se refroidit par géothermie passive et sort du puits à une température de 15 °C environ. Cet air arrive dans la VMC double flux et croise un récupérateur de chaleur, un entrelacement de tuyaux dans lequel l’air vicié transmet ses calories à l’air entrant. On gagne là encore quelques degrés. Enfin, l’éclairage par halogènes basse consommation, l’ensoleillement, et la vie à l’intérieur de la maison contribuent à réchauffer encore un peu l’atmosphère pour finalement atteindre une température ambiante constante et agréable.
Domotique KNX : l’intelligence en plus
A la pertinence des techniques de construction vient s’ajouter l’intelligence d’un système domotique KNX. Celui-ci régule la consommation énergétique en pilotant l’éclairage, les volets roulants, mais aussi l’arrosage automatique du jardin, en fonction de divers paramètres.
Par exemple, la lumière s’allume sur détection de mouvement et selon des scénarios pré-définis (extinction générale au départ de la maison, allumage de l’entrée au retour). Les occupants évitent ainsi tout gaspillage d’énergie.
Les volets roulants sont, eux, abaissés ou relevés en fonction de la température et de la luminosité extérieures, mesurées par une station météo installée sur le toit ; un dispositif de “sun tracking“ permet de définir l’orientation des lamelles pour optimiser les apports d’énergie gratuits.
 


Page lue 1215 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


^ Haut ^